Dans la revue de presse de ce mercredi 10 juillet nous aborderons : la mort de Johnny Kitagawa, célèbre producteur, puis l’arrestation du gérant d’un site pirate de manga et enfin l’ouverture des routes d’escalade du Mont Fuji.

Décès du gourou des boys bands de Jpop

Ce mardi 9 juillet, le producteur de boys band japonais Johnny Kitagawa s’est éteint à l’âge de 87 ans. Après une première hospitalisation en juin dont il s’était remis, son état s’est détérioré. Fondateur de l’agence Johnny & Associates, il a notamment produit des groupes tels que SMAP, Tokyo ou Kinki Kids. Le magnat du show business était reconnu par ses pairs, en Asie mais également en Occident, pour son impact indéniable dans le monde de la production musicale japonaise.

La section Interpol japonaise agit contre un pirate

Dimanche 7 juillet, Romi Hoshino a été interpellé à l’aéroport de Manille, aux Philippines. Il est accusé de violation de droits d’auteur en raison de la création de son site pirate de manga, « Manga Moura ». Le site a permis a plus de 100 millions de lecteurs par mois d’avoir accès à un nombre illimité de bandes dessinées japonaises, coup dur pour le secteur dont le préjudice s’élève à plus de 2,6 milliards d’euros en quelques mois. Le site a été fermé en avril 2018, et le Japon entend entamer les poursuites judiciaires nécessaires envers Romi Hoshino.

Portes ouvertes pour les grimpeurs du Fujisan

Depuis aujourd’hui les visiteurs ont accès à toutes les voies pour profiter du Mont Fuji. À partir de cette année, il est demandé à tous les randonneurs qui comptent dépasser la moitié de l’ascension de faire un don de 1000 yens (environ 8 €) pour aider à la protection de ce monument de la nature, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2013. Les départements détenteurs des routes, Yamanashi et Shizuoka, souhaitent ainsi un taux de collecte de 70%, soit environ 199 500 participants (chiffre basé sur les statistiques de 2017).