Jeudi, des équipes de Tepco ont découvert un trou dans une barrière antipollution mise en place pour limiter le rejet de composants radioactifs dans l’océan Pacifique.

Plan de la centrale de Fukushima Dai-Ichi (© Shigeru23)
Plan de la centrale de Fukushima Dai-Ichi (© Shigeru23)

La découverte a eu lieu à 10h40 ce jeudi 26 septembre et des conditions difficiles ont empêché un examen approfondi du problème, suscitant de nombreuses inquiétudes sur l’augmentation de la pollution de l’eau. Les travaux débuteront dès que les conditions seront devenues plus favorables a annoncé un porte-parole de Tepco.

Cette barrière, maintenue par des flotteurs et amarrée au fond marin par des poids, sert à isoler les réacteurs 5 et 6 de l’océan. Elle permet de limiter le rejet d’éléments contaminés mais empêche également le sable et le terre de boucher les prises d’eau utilisées par la centrale.

Une telle barrière a également été déployée près des réacteurs n°1, 2, 3 et 4.

Malgré ces protections, les spécialistes estiment qu’une quantité importante d’éléments contaminés a déjà rejoint l’océan. La densité de composants radioactifs hors de la baie reste cependant dans la norme, probablement grâce à la dilution de ces composants dans le Pacifique.

L’Autorité de Régulation Nucléaire a ordonné à Tepco de surveiller davantage cette pollution de l’eau.

En avril, cette même barrière avait déjà été endommagée par le mauvais temps.

Pierre-Etienne De Lazzer – source : The Japan Times

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentLe sanctuaire d’Ise se prépare pour son déménagement vicennal
Article suivantDéveloppement du droit des femmes

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.