Dans cette revue de presse du mardi 20 février 2018, nous traiterons les sujets suivants : le déficit commercial japonais en hausse, un écran à LED pour suivre son état de santé , une minorité de population « japonisée » à Taiwan luttant pour son héritage et un super volcan sous-marin découvert au large du Japon.

Le déficit commercial au Japon se creuse

C’est une première en huit mois : le Japon a enregistré un déficit commercial de 13,6 % de plus par rapport à janvier 2017, majoritairement à cause de la hausse des importations d’énergie et de matières premières. Ce déficit se chiffrerait, selon le ministère des Finances à 943,4 milliards de yens (soit environ 7,1 millards d’euros). Cette tendance reste néanmoins inférieure aux attentes des analystes, contre 1091,8 millards un an auparavant.

Un écran à LED comme seconde peau

Oui vous avez bien lu. Un chercheur japonais, Takao Someya, professeur à l’Université de Tôkyô, a mis au point un écran à LED pouvant se coller à la peau : équipé de capteurs, il pourrait permettre, aux médecin par exemple, de suivre l’état de santé de son utilisateur. Un millimètre d’épaisseur, 384 micro-LEDs, un capteur ultra léger et un système de communication sans fil, voilà ce qui compose le dispositif. Une commercialisation serait envisageable d’ici 3 ans.

Une minorité « japonisée » de la population de Taïwan lutte pour faire revenir leur propre langage

Il existe à Taïwan une population qui ne parle ni mandarin, ni taïwanais mais bien japonais, ou du moins un de ses dérivés, les Atayals du canton de Nanao. Cette langue, appelé  japonais créole yilan, trouve ses origines dans la langue atayale originale et dans la colonisation japonaise entre 1895 et 1945. Cependant cette langue est menacée de disparition par la normalisation de Taïwan qui passe notamment par l’éducation. Ce n’est d’ailleurs pas le seul problème pour ce peuple qui subit, comme de nombreuses populations indigènes de par le monde, des révolutions sociales et sociétales.

Un super volcan sous-marin découvert au large des côtes japonaises

Des géologues de l’Université de Kôbe ont en effet découvert un dôme de lave géant à l’intérieur d’un super volcan, situé à Kyûshû, sur la bordure nord de la Caldeira de Kikai. C’est en étudiant le cratère ayant provoqué une catastrophique éruption il y a 7 300 ans que les chercheurs sont tombés sur cette coupole entrain de pousser. Les chercheurs ont néanmoins précisé que le risque d’éruption prochaine n’est que de 1% et que « les catastrophes géologiques massives avaient une période de récurrence qui s’étalait sur des centaines de milliers d’années, voire des millions d’années. »

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

SourceLe Figaro, The Japan Times, Sputnik News, Fredzone
Article précédentHanyû dans la légende | Interdiction de fumer | Voyage virtuel
Article suivantViolences sexuelles | Des F-35A pour le Japon | Pollution du lac Ogawara

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.