Vendredi 15 décembre, une ordonnance a été prise par l’assemblée métropolitaine de Tôkyô visant a interdire les sollicitations afin d’obtenir des images de personnes de moins de 18 ans nues.

Les avancées continuent concernant le sujet épineux des photos ou vidéos pornographiques de mineurs. Bien que le Japon soit en retard, des efforts sont menés pour les protéger et enrayer le phénomène. Jusqu’à présent, demander de telles photos était interdit uniquement s’il y avait usage d’intimidation ou de menace. Dorénavant, toute personne jugée coupable d’une telle demande, avec ou sans menace et que les photos aient été envoyées ou non, devra s’acquitter d’une amende allant jusqu’à 300 000 yens.

La gouverneure Yuriko Koike espère que cette ordonnance dépassera les frontières de la capitale japonaise alors que des personnes pourront être poursuivies même si  elles ne résident pas à Tôkyô.

close

Tous les jours gratuitement votre concentré de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. Synthétisé grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.