Ce mardi, Ryōta Takeda, le vice-ministre délégué à la défense a rencontré le gouverneur de la préfecture de Saga, Yasushi Furukawa, afin de solliciter sa coopération. En effet, le ministère souhaite faire de l’aéroport commercial de Saga une base militaire et y déployer des aéronefs Osprey MV-22.

Appontage d'un Osprey MV-22 sur le porte-hélicoptères japonais JDS Hyūga - Photo : defenseimagery.mil
Appontage d’un Osprey MV-22 sur le porte-hélicoptères japonais JDS Hyūga – Photo : defenseimagery.mil

Le gouvernement souhaite placer la base dans la préfecture de Saga, située au nord-ouest de Kyūshū, car il s’agit d’un endroit clé pour la protection des îles périphériques, qui font régulièrement l’objet de litiges avec les pays voisins. Le 20 juillet dernier à Tōkyō, le Ministre de la défense Itsunori Onodera a déclaré en conférence de presse que le choix de la préfecture de Saga s’est appuyé sur sa proximité avec la mer ainsi qu’avec la ville de Sasebo (préfecture de Nagasaki), où une force amphibie devrait prochainement être stationnée. Les aéronefs Osprey devraient être utilisés par cette unité pour défendre les îles.

Le gouvernement prévoit de déployer dix-sept Osprey pour la force terrestre d’autodéfense japonaise entre 2015 et 2018 sur l’aéroport de Saga.

Lors de la réunion, monsieur Takeda a également indiqué que le ministère envisageait de placer temporairement sur place des Osprey du corps des Marines des États-Unis actuellement en poste à Ginowan, dans la préfecture d’Okinawa, jusqu’à ce que leur base soit déplacée plus au nord de l’île, à Nago.

Monsieur Furukawa a déclaré en réponse que : « Les populations locales se demandent pourquoi l’aéroport de Saga a été sélectionné et si les Osprey sont vraiment des avions sûrs ». Il appelle le gouvernement à expliquer en détails la situation pour les résidents de la préfecture afin d’obtenir leur approbation s’ils veulent déployer les Osprey dans l’aéroport.

La méfiance de la part des habitants vient du fait que plusieurs accidents se sont produits lors de la phase de développement de ces aéronefs hybrides. Cette sécurité incertaine pourrait conduire à des protestations de la part des riverains ne souhaitant pas voir les Osprey MV-22 proches de leur domicile.

A Tōkyō, le secrétaire en chef du Cabinet, Yoshihide Suga, tentera prochainement de recueillir l’approbation des habitants en s’expliquant sur le projet.

Louanna – Sources : Japan Times, The Asahi Shimbun, The Japan News

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentLe Japon donne son feu vert à la vente de composants d’armes
Article suivantUne agence de communication globale franco-japonaise

2 Commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.