L’entreprise française Navya a annoncé mardi son intention d’exporter ses bus sans chauffeur jusqu’au Japon d’ici le printemps prochain.

, Des bus sans chauffeur pour le printemps prochain
Bus sans chauffeur de Navya (© Navya tech)

Navya, en collaboration avec le groupe Soft Bank, souhaiterait desservir des centres commerciaux, aéroports ou encore des cités universitaires japonaises via des navettes à basse vitesse qui fonctionneraient sur des itinéraires fixes.

Une fois l’itinéraire fixe enregistré, le bus, d’une capacité de 15 passagers, mémorise le trajet exact et le reproduit. Dans le cas où quelque chose obstruerait soudainement la route, les capteurs du véhicule lui permettent de freiner automatiquement. Actuellement, un total de 30 bus sans conducteur circulent dans 7 pays différents, dont la France, les États-Unis ou la Suisse.

Le but à terme serait de relier d’ici 2020 les stations de métro de Tôkyô aux sites olympiques et paralympiques grâce à ces bus sans conducteur.

Mélanie Alves – sources : The Mainichi.

close

Tous les jours gratuitement votre concentré de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. Synthétisé grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.