Le Premier ministre Nguyên Tân Dung a exprimé le souhait d’accentuer la collaboration entre les Parlements et gouvernements du Vietnam et du Japon pour accélérer la mise en œuvre des 3 grands projets de coopération bilatérale : la zone high-tech Hoà Lac, la voie ferrée et l’autoroute transnationales Nord-Sud.

M. Dung a tenu ces propos en recevant, hier à Hanoi, une délégation de la Chambre des conseillers du Japon, conduite par Kazuo Aichi, en visite de travail au Vietnam. Il a également souligné l’importance de signer rapidement l’accord d’investissement et de commerce bilatéral. « Le Japon figure actuellement parmi les premiers investisseurs et bailleurs d’aides publiques au développement (APD) au Vietnam », a insisté M. Dung. Il a notamment valorisé l’initiative japonaise dans la création de l’Institut de la recherche économique de l’ASEAN et de l’Asie de l’Est (ERIA), dont le Docteur Dinh Van An, directeur de l’Institut central de la gestion économique du Vietnam, a été élu président du comité exécutif.

Kazuo Aichi a, pour sa part, fait savoir que sa visite, en qualité de président de l’Alliance amicale des parlementaires du Japon, avait pour objectif de promouvoir le développement de l’ERIA. Selon lui, cet organisme a pour mission d’analyser les politiques et de mener des études relatives à l’intégration économique de l’Asie de l’Est.

Hoàng Minh/CVN

http://lecourrier.vnagency.com.vn

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentCrise des subprime : le Japon aussi
Article suivantLe président français Nicolas Sarkozy reste un mystère pour les Japonais

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.