De nombreux accidents impliquant des avions militaires américains sont survenus ces derniers mois près de la majeure partie des installations militaires américaines au Japon.

Chronologie des incidents

  • Octobre 2017 : sur l’île d’Ikei, un hélicoptère militaire américain a atterri puis brûlé dans un champ vide
  • Novembre 2017 : sur l’île d’Ikei, un militaire américain, conduisant en état d’ivresse, a causé un accident de voiture mortel
  • Décembre 2017 : à Okinawa, une fenêtre d’un autre hélicoptère est tombé sur un terrain de sport scolaire près de la base aérienne marine de Futenma
  • 6 Janvier 2018 : sur une plage d’Okinawa, un hélicoptère a été forcé de faire un atterrissage d’urgence à cause d’un rotor défectueux
  • 8 Janvier 2018 : un hélicoptère a été contraint de faire un atterrissage d’urgence dans le parc d’un hôtel

Le gouvernement local et les résidents en alerte

Les incidents n’ont pas causé de blessures, pour autant, ils préoccupent la population. Le Japon a donc manifesté aujourd’hui contre les Etats-Unis, ce qui a donné suite à des excuses de la part du secrétaire américain de la défense, Jim Mattis. De plus, le gouvernement japonais a appelé les Etats-Unis à prendre des mesures préventives efficaces pour ces accidents, comme interdire l’alcool à ses troupe sur le territoire japonais. Mattis a accepté de travailler sur la question. Pourtant, d’après Takeshi Onaga, gouverneur d’Okinawa, « rien n’a avancé ».

close

Tous les jours gratuitement votre concentré de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. Synthétisé grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.