Un groupe soutenu par l’institut Riken a récemment lancé une étude pour développer une technologie sur le cuir chevelu. Leur objectif : analyser les changements de forme et de composants des cheveux pour en déduire l’état de santé des personnes.

Améliorer la santé humaine

Bien que les cheveux soient déjà utilisés pour détecter des traces de stupéfiants ou autres drogues, le groupe souhaite les utiliser à d’autres fins. En effet, cette technologie souhaite être développée dans un souci d’améliorer les modes de vie et proposer des suppléments appropriés. Mais ce n’est pas tout : les responsables aimeraient l’appliquer au diagnostic précoce du cancer, la démence ou encore d’autres maladies.

Des complications dans les recherches

Suite à quelques recherches, Takashi Tsuji, chef de l’équipe Riken du groupe, explique que certains changements dans les composants capillaires sont uniques aux personnes atteintes de maladies (cancer ou diabète par exemple). De plus, bien que le stress et l’épuisement soient des facteurs connus dans le grisonnement ou la perte de cheveux, les chercheurs n’y trouvent aucune corrélation avec une santé déclinante.

Il faudra donc attendre au moins deux ans pour voir apparaître cette technologie, du moins si les chercheurs réussissent à la développer.

 

close

Tous les jours gratuitement votre concentré de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. Synthétisé grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.