Si vous projetez d’aller au Japon cet été, il vous faudra faire attention à certains insectes…

Tout d’abord, le suzumebachi, surnommée « guêpe tueuse » est une espèce bien connue, notamment pour sa dangerosité ; environ 12 personnes décèderaient de ses piqûres chaque année. Une guêpe à elle seule peut difficilement tuer une personne adulte, mais cette espèce vit souvent en essaim. Pour éviter de l’attirer, mieux vaut porter des couleurs clairs. Il est aussi utile de prendre de la crème antihistaminique sur soi, et d’aller à l’hôpital le plus rapidement possible, même s’il ne s’agit que d’une piqûre.

Ensuite, le mukade, ou centipède géant, qui se faufile facilement dans les maisons. Sa morsure est très douloureuse, mais beaucoup moins dangereuse que la piqûre de suzumebachi. La douleur restera présente un jour ou deux, même s’il n’est pas nécessaire d’aller à l’hôpital. Comme ils aiment se cacher dans les canalisations, il peut être bon de couvrir les accès lorsqu’on ne les utilise pas. Il existe aussi des sprays contre les mukade.

Vient ensuite la Redback spider, ou araignée au dos rouge appartenant à la famille des veuves noires. Cette espèce est apparue il y a environ 20 ans au Japon, en provenance d’Australie. Le venin de ces araignées peut causer des maux de têtes sévères ainsi que des douleurs musculaires, et dans le pire des cas, la mort. Cependant les risques d’en rencontrer sont plutôt faibles. En cas de morsure, il faut se rendre le plus vite possible à l’hôpital, car il est rare de mourir du venin de cette espèce, mais s’il n’est pas retiré il peut causer des dommages sur le long terme.

Il vous faudra donc être prudent si vous croisez ces espèces un jour !