Dans la revue de presse de ce mardi 4 juin, nous aborderons : les 30 ans de la répression de Tiananmen et la mémoire japonaise, puis l’augmentation du nombre de voitures électriques pour 2030 et enfin l’histoire des premiers Japonais à avoir posé leurs pieds en Angleterre.

30 ans après le massacre de Tiananmen, qu’en pense le Japon ?

Le secrétaire en chef du Cabinet, Yoshihide Suga, a encouragé la Chine à garantir des valeurs universelles. « La liberté, le respect des droits de l’Homme fondamentaux et l’État de droit sont des valeurs universelles de la communauté internationale « , a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse lundi. « Il est important que ces valeurs soient garanties aussi en Chine. » Suga a fait ces commentaires la veille du 30e anniversaire de la répression sanglante de la Chine contre les manifestations de la place Tiananmen à Pékin.

Améliorations à venir sur l’efficacité énergétique dans le milieu de l’automobile

Le gouvernement japonais incite les constructeurs automobiles à améliorer l’efficacité énergétique de 30% en moyenne d’ici 2030. Le nouveau règlement soumis par les ministères des Transports et de l’Industrie fixe un objectif d’efficacité énergétique moyen de 25,4 kilomètres par litre d’essence, soit une amélioration d’environ 32 % par rapport à la moyenne de 19,2 kilomètres à l’exercice 2016. Aussi, le nombre de véhicules électriques et de véhicules entièrement rechargeables devraient augmenter de 20 à 30% des ventes.

L’histoire des premiers Japonais à arriver en Angleterre

L’universitaire Thomas Lockley raconte l’histoire de deux jeunes Japonais, considérés comme des esclaves, qui ont été amenés en Angleterre par l’explorateur Thomas Cavendish en 1588. Le duo, nommé Christopher et Cosmus, a été utilisé pour sa connaissance du Japon et de la Chine. Ils ont rencontré des courtisans et des fonctionnaires royaux et ont probablement agi comme conseillers commerciaux. Ils quittèrent l’Angleterre en 1591 avec Cavendish en mission pour tenter d’atteindre le Japon mais ils échouèrent et moururent en chemin.