Dans cette revue de presse du 1er mars 2019, nous abordons : les discussions souhaitées par le gouverneur d’Okinawa, les marins japonais libérés par la Russie et le début de la période de recherche d’emploi pour les étudiants.

Discussions pour Okinawa

Après le raz-de-marée en faveur du non concernant le déplacement d’une base américaine de Ginowan à Henoko, le gouverneur d’Okinawa, Denny Tamaki, a rencontré le premier ministre Shinzô Abe. Il lui a demandé de tenir des discussions entre les différentes parties, le gouvernement local, le gouvernement central et les États-Unis afin de trouver une solution à ce problème. Alors que les travaux continuent, Tamaki a demandé à ce que ces derniers stoppent « immédiatement » et a insisté sur l’importance de ce référendum qui montre pour a première fois la « volonté du peuple ».

Les marins libérés

Les dix marins japonais détenus par la Russie depuis fin janvier ont été libérés et leur bateau pourra rentrer à son port d’attache. Ils avaient été arrêtés en train de pêcher du crabe illégalement dans la zone économique exclusive russe. Selon les autorités locales, près de 7,5 tonnes de crabe ont été retrouvées à bord pour des dommages estimés à plus de 520 000 euros. L’armateur du navire originaire du département de Shimane, dans l’ouest du Japon, a dû payer une caution équivalente à ce montant.

Chasse à l’emploi

La saison de la chasse à l’emploi est ouverte ! De nombreux évènements ont lieu à travers tout le Japon pour permettre aux étudiants, qui termineront leurs études au printemps prochain, de trouver un emploi. Le plus important d’entre eux se déroule dans le département de Chiba, proche de Tôkyô, et rassemble plus de 600 entreprises. Bien que les étudiants, tous vêtus de leur costume noir, devraient profiter de la crise du manque de main d’oeuvre qui touche le pays, la route est encore longue avant de décrocher le précieux sésame.