Et finalement, qui s’en étonnera ? Chaque sortie d’un nouveau DraQue provoque à chaque fois un raz-de-marée humain qui pousse des Japonais de tous âges à aller se le procurer. Ils étaient en nombre, cette fois-ci. Comme d’habitude.
Dragon Quest : Hand of the Heavenly Bride – pochetteCe qui pourra sembler étonnant et drôle, c’est que Square Enix annonçait fièrement que son Dragon Quest V DS était protégé contre la copie. Protection obsolète, tous les pirates vous le diront. Sorti récemment chez nos amis japonais, le 17 juillet dernier, cela n’a pas empêché le soft de feu Enix de réaliser un joli carton. Une fois encore.

Du champagne à ne plus savoir qu’en faire chez Square Enix
L’éditeur nous fait ainsi savoir que son remake s’est écoulé à un million d’exemplaires depuis sa sortie sur le sol nippon. Ce succès certain est à mettre en parallèle avec celui du précédent opus (Dragon Quest IV DS voyons), sorti en novembre 2007, et qui avait atteint le même score, mais dans un laps de temps plus court cependant. La différence venant peut-être d’un certain nombre de joueurs n’ayant pas encore fini le quatrième épisode, et qui attendent avant d’acheter le suivant.

Une bonne nouvelle pour les actionnaires de la société, qui doivent se frotter les mains (et pas qu’avec du savon), d’autant plus que Dragon Quest VI pourrait très bien suivre le même chemin que ses aînés. D’ailleurs, pourquoi en douter ?

Source : IT Media

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentRemaniement ministériel imminent au Japon
Article suivantAu Japon, l’aristocratique cité impériale de Nara désespère de se trouver une mascotte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.