Pour la première fois, le secrétaire du Cabinet, Yoshihide Suga, et le gouverneur d’Okinawa, Takeshi Onaga, se sont rencontrés pour discuter du problème de déménagement de la base militaire américaine de Futenma, actuellement localisée à Ginowan.

Un KC-130J Super Hercules au décollage de la base de Futenma (© Lance Cpl. Pete Sanders)
Un KC-130J Super Hercules au décollage de la base de Futenma (© Lance Cpl. Pete Sanders)

Ce débat ne serait pas si tendu si le gouverneur actuel d’Okinawa, élu en décembre dernier, n’était pas un fervent opposant à la construction d’une autre base militaire à Henoko pour replacer celle de Futenma. Il avait été élu car les habitants d’Okinawa voient d’un mauvais œil la présence continue des militaires américains sur leur archipel. Les tensions avaient commencé quand, alors que le gouvernement central avait donné son accord pour le début des travaux, il en avait décidé autrement et avait ordonné au bureau local du ministère de la Défense d’arrêter les préparations, prétextant que cela allait abîmer les récifs de corail locaux. Ordre contesté depuis par le ministre de l’Industrie de la Pêche, Yoshimasa Hayashi, le 30 mars dernier. Onaga avait à plusieurs reprises demandé à rencontrer des membres du gouvernement mais ses requêtes avaient été sans réponse jusqu’à présent. Ainsi, durant cette réunion tant attendue, Takeshi Onaga a ré-affirmé sa position sur la question face à Yoshihide Suga : « J’ai la ferme conviction que c’est impossible de construire une nouvelle base à Henoko. Le gouvernement doit prendre ses responsabilités pour les problèmes concernant son échec à construire une nouvelle base. »

Le secrétaire du Cabinet du gouvernement japonais a, quant à lui, réitéré la volonté du gouvernement de se réconcilier avec les citoyens d’Okinawa en collaborant avec le gouvernement de la préfecture et en réduisant les coûts liés à l’hébergement de cette base militaire. Okinawa accueille actuellement 75% de la force armée américaine, ce qui représente 18% de son territoire occupé par ces bases. Si Suga a confirmé aux journalistes présents que le problème ne serait pas résolu en deux jours, il a dit tout mettre en œuvre pour arriver à un compromis, notamment en promettant une aide pour le développement économique de l’île.

Cependant, le gouverneur d’Okinawa reste campé sur ses positions et a rappelé que le gouvernement central ne doit pas oublier que les terres où est localisée la base de Futenma ont été « confisquées de force aux habitants d’Okinawa ».

Claire Bouyssou – sources : The Japan Times, The Asahi Shimbun

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentElle s’appelait Tomoji, de Jirô Taniguchi
Article suivantDu Nô à Mata Hari 2000 ans de théâtre en Asie

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.