Quotidiennement, notre équipe sélectionne et trie toute l'actualité du Japon afin de vous livrer l'essentiel de l'information japonaise. Nos revues de presse sont composées de quatre à cinq sujets, principalement axés sur la politique, l'économie, la société ou encore les faits divers, puis un dernier plus léger pour vous faire découvrir un autre regard de l'Archipel.

Cette revue de presse est offerte avec les abonnements à Japon infos et sera inaccessible prochainement pour les non-abonnés.

Dans cette revue de presse du mardi 9 octobre, nous aborderons : la présence de Suga lors d’une réunion tenue pour l’enlèvement des citoyens japonais par la Corée du Nord, le scandale Kake sur sa relation avec le Premier ministre, la Russie qui limite ses exercices militaires à la demande du Japon et le temple Kokujô-ji et ses cérémonie en ligne.

Les enlèvements de citoyens japonais en Corée du Nord

Le secrétaire général du Cabinet, Yoshihide Suga, s’est engagé à résoudre le problème de l’enlèvement de citoyens japonais par la Corée du Nord alors qu’il participait pour la première fois à une réunion des familles des personnes enlevées. Suga a rejoint, le 8 octobre, le rassemblement de l’association de citoyens de Kawasaki pour soutenir les familles des personnes enlevées. Le gouvernement municipal de Kawasaki avait déjà organisé 10 réunions de ce type. Le secrétaire général du cabinet a déclaré aux participants qu’il était présent lors de la réunion du 6 octobre du Premier ministre Shinzô Abe et du secrétaire d’État américain Mike Pompeo, avant le départ de ce dernier pour la Corée du Nord.

Conférence de presse sur le scandale Kake

Le directeur scolaire qui entretient des liens étroits avec le Premier ministre Shinzô Abe a de nouveau nié avoir reçu un traitement favorable de la part du gouvernement. Mais la réaction à ses propos a montré que le scandale est loin d’être terminé. Lors d’une conférence de presse tenue le 7 octobre, Kotaro Kake, président de l’établissement éducatif de Kake, a démenti un rapport du gouvernement départemental d’Ehime. Selon ce rapport, Kake aurait rencontré Abe en février 2015 et discuté du projet de l’institution de créer une faculté de médecine vétérinaire. Les remarques de Kake lors de cette conférence ont essentiellement été les mêmes que ce qu’il avait dit lors de sa première conférence de presse relative au scandal en juin de cette année.

La Russie n’a pas organisé d’exercices à la demande du Japon

Le 8 octobre, le ministre russe de la Défense, Sergeï Shoïgu, a déclaré que la Russie s’abstenait de mener des exercices militaires dans les Territoires du Nord sous contrôle russe au large de Hokkaidô. Cette retenue est à la demande du Japon dans le cadre de Vostok 2018, un exercice militaire à grande échelle. « Nous n’avons pas mené d’exercices sur les îles Kouriles (y compris les Territoires du Nord) en raison de la proposition du Japon« , a déclaré Shoïgu à Katsutoshi Kawano, chef de l’état-major des forces japonaises d’autodéfense, en visite à Moscou. Au cours de cette réunion, le chef de la défense russe a déploré l’absence des diplomates japonais lors de l’exercice Vostok 2018 qui s’est tenu mi-septembre.

Le premier feu de cérémonie en ligne d’un temple japonais

Le temple Kokujô-ji a mis en place un site Web sur lequel vous pouvez communiquer vos propres difficultés en ligne et les remarques cruelles que vous avez subies sur internet. Selon le site, toutes les soumissions doivent être soigneusement rédigées sur de minces bandes de bois appelées « nadegi« . Elles sont ensuite sacrifiées et jetées au feu dans l’espoir de ne pas laisser les sentiments négatifs se répandre. Ce feu est retransmis en ligne sur le site Web et permet donc à aux personnes vivant à l’étranger de participer à cette cérémonie de purification.

Quotidiennement, notre équipe sélectionne et trie toute l'actualité du Japon afin de vous livrer l'essentiel de l'information japonaise. Nos revues de presse sont composées de quatre à cinq sujets, principalement axés sur la politique, l'économie, la société ou encore les faits divers, puis un dernier plus léger pour vous faire découvrir un autre regard de l'Archipel.

Cette revue de presse est offerte avec les abonnements à Japon infos et sera inaccessible prochainement pour les non-abonnés.