Quotidiennement, notre équipe sélectionne et trie toute l'actualité du Japon afin de vous livrer l'essentiel de l'information japonaise. Nos revues de presse sont composées de quatre à cinq sujets, principalement axés sur la politique, l'économie, la société ou encore les faits divers, puis un dernier plus léger pour vous faire découvrir un autre regard de l'Archipel.

Cette revue de presse est offerte avec les abonnements à Japon infos et sera inaccessible prochainement pour les non-abonnés.

Dans cette revue de presse du mercredi 13 octobre, nous aborderons : la tournée européenne de Shinzô Abe, le ministère de la Justice et ses refus de visas pour les travailleurs étrangers, la proposition d’accueil faite par le Japon pour le sommet entre les États-Unis et la Corée du Nord et enfin ce petit bout de paradis flottant. 

Abe : tournée européenne et réunion internationale

Le Premier ministre Shinzô Abe a annoncé mercredi qu’il effectuerait un voyage de cinq jours en Europe la semaine prochaine pour participer à la réunion Asie-Europe, réunion à laquelle participeront des dirigeants de plus de 50 pays. Il participera au sommet de l’ASEM à Bruxelles les 18 et 19 octobre et se rendra également en Espagne et en France lors de sa tournée. Abe a également déclaré lors d’une réunion avec de hauts responsables du gouvernement japonais et des partis au pouvoir, qu’il organisait à compter du 22 octobre un voyage en Chine. Le Premier ministre avait initialement prévu de faire une tournée de trois jours en Chine à partir du 23 octobre, date à laquelle les deux pays célèbrent le 40e anniversaire de l’entrée en vigueur d’un traité bilatéral de paix et d’amitié.

Des visas refusés

Alors que le Japon s’apprête à augmenter le nombre de travailleurs étrangers dans le cadre du nouveau statut de résidence prévu pour l’année prochaine, le ministère de la Justice envisage de rejeter certaines demandes. Celles qui seront rejetées seront les demandes présentées par des ressortissants de pays qui ont refusé de reprendre des citoyens expulsés par le Japon dans le passé. Le ministère envisage également de procéder à des vérifications particulièrement approfondies des demandes de visa émanant de personnes originaires de pays dont les citoyens abusent depuis longtemps du système des demandeurs d’asile ou de nombreuses violations des visas.

Proposition d’accueil du second sommet entre les États-Unis et la Corée du Nord

Un journal sud-coréen a publié mercredi que le Japon avait annoncé aux États-Unis qu’il était prêt à accueillir le second sommet entre les États-Unis et la Corée du Nord organisé par Washington et Pyongyang. Le Kyunghyang Shinmun, sans citer de source, a déclaré que la Corée du Nord avait réagi de manière positive à cette offre, ajoutant que le Japon semblait envisager un autre lieu que Tôkyô pour la tenue d’un tel sommet. Mais à Tôkyô, le secrétaire général du Cabinet, Yoshihide Suga, a démenti le rapport.

Une magnifique île perdue

Ce beau détour, caché à la vue, est un bel exemple de la façon dont le Japon récompense toujours les explorateurs. Alors que personne ne vit à Horaijima, la croyance shintô en les divinités de la nature signifie que des sanctuaires sont parfois installés même dans des endroits où peu de fidèles passent. Dominant cette île pittoresque émergeant des eaux de la baie, se trouve un bâtiment qui ressemble à une petite maison, mais qui est en réalité un sanctuaire dédié à la déesse Benten.