Dans la revue de presse de ce lundi 01 mars, nous aborderons : L’urgence coronavirus levée dans 6 départements, les fans d’anime déplorent la perte d’un site de pèlerinage dans l’incendie de Tochigi et le combustible irradié a finalement été retiré du réacteur de la centrale de Fukushima.

L’urgence coronavirus levée dans 6 départements

L’état d’urgence COVID-19 a été levé dans six départements de la région de Tôkyô, en raison des signes d’amélioration de la situation sanitaire. Mais les inquiétudes concernant une possible résurgence des cas de coronavirus persistent. L’état d’urgence a été levé à Aichi, Gifu, Ôsaka, Kyôto, Hyôgo et Fukuoka, une semaine avant la date prévue pour la fin de l’opération, le 7 mars, car les conditions de sortie étaient remplies. Les établissements des six départements seront autorisés à fermer une heure plus tard, à 21 heures. Les quatre autres départements – Tôkyô, Chiba, Kanagawa et Saitama – attendront de nouveaux signes d’amélioration.

Les fans d’anime déplorent la perte d’un site de pèlerinage dans l’incendie de Tochigi

Les fans d’anime ont déversé leur chagrin sur les médias sociaux après qu’un petit sanctuaire associé à un jeu en ligne ait été détruit dans un incendie. Le sanctuaire, qui n’était pas habité et se trouvait sur le mont Ryogaisan de la ville de Ashikaga, était considéré par les fans de « Token Ranbu » comme un « lieu saint ». Bien que le sanctuaire shintoïste n’ait pas de nom particulier, les résidents locaux l’appelaient Mitakejinja ou Ontakejinja. Le sanctuaire a gagné en renommée après que le musée de la ville ait organisé une exposition en 2017 pour présenter un sabre de samouraï connu sous le nom de Yamanbagiri Kunihiro présent dans Token Ranbu. 37 820 fans avaient convergé vers Ashikaga pendant un mois pour voir le sabre en question lorsqu’il était exposé.

Le combustible irradié a finalement été retiré du réacteur de la centrale de Fukushima

Les dangereux travaux visant à retirer tout le combustible nucléaire irradié d’une piscine de stockage du réacteur de la centrale nucléaire n°1 de Fukushima ont finalement été achevés le 28 février. C’est la première fois qu’une des piscines de stockage des trois réacteurs en panne est vidée, deux ans pour retirer les 566 unités de combustible irradié qui restaient dans la piscine du bâtiment du réacteur n°3. L’achèvement des travaux dans le bâtiment du réacteur n°3, gravement endommagé par une explosion d’hydrogène pendant la fusion, a apaisé les inquiétudes concernant la sûreté globale de la centrale. En ce qui concerne les réacteurs n°1 et n°2, un millier d’unités de combustible usé restent dans leurs piscines de stockage. TEPCO vise à commencer les travaux de retrait des deux réacteurs en 2024 ou au-delà.

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentLa campagne “Go to Travel” | 55 détenus contractent le COVID-19 | Le feu de forêt se poursuit
Article suivantIncendie maîtrisé | Affaire Ghosn | COVID-19 : Enquête

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.