Dans la revue de presse de ce lundi 2 septembre, nous aborderons : les exercices annuels de prévention contre les catastrophes, puis la victoire des Japonais aux Championnats du monde de judo, et enfin les entreprises coréennes poussées vers l’auto-suffisance à cause des restrictions commerciales.

Des exercices très importants

Dimanche 1er septembre ont eu lieu, comme tous les ans à cette date, des exercices de prévention contre les tremblements de terre et tsunami. Ces exercices sont nationaux et très importants dans un pays régulièrement soumis aux catastrophes naturelles. Surtout en sachant qu’il y a 70 % de chances qu’un séisme de magnitude 7 se produise sous Tôkyô au cours des 30 prochaines années, pouvant causer jusqu’à 23 000 morts. La princesse Kako a, de son côté, assisté à une cérémonie commémorative pour les 105 000 victimes du tremblement de terre du Kantô de 1923.

Les Japonais vainqueurs

Du 25 août au 1er septembre ont eu lieu les Championnats du monde de judo à Tôkyô, au Nippon Budokan. Le Japon a remporté la victoire, avec 5 médailles d’or, 6 médailles d’argent et 5 médailles de bronze. Victoire remportée contre la France en finale lorsque Shori Hamada a vengé sa défaite dans la finale féminine des 78 kilos contre Madeleine Malonga. Et le Nippon Budokan accueillera le tournoi olympique de judo de l’été prochain, tout comme il a été le site qui a introduit ce sport aux Jeux olympiques de 1964.

Les entreprises coréennes réagissent

Le Japon a imposé des restrictions d’exportation de matériaux de haute technologie vers la Corée du Sud, mais cela pourrait se retourner contre lui. En effet ces matériaux étaient importés du Japon pour « la qualité et la stabilité de l’approvisionnement ». L’approvisionnement désormais compromis par la guerre commerciale entre les deux pays, les entreprises coréenes ne comptent pas se laisser freiner et ont déjà commencé à réagir. Des subventions vont être fournies pour que les entreprises puissent devenir auto-suffisantes et ne plus dépendre du Japon.