La Conservation départementale des musées du Tarn conclut au Musée-mine départemental ses expositions croisées sur le Japon. «Japon TEXT ÎLE(S) : Gunkanjima, l’île fantôme» nous livre deux regards photographiques à quarante ans d’intervalle sur l’île de Hashima, anciennement dévolue à l’exploitation du charbon.

Ile aux fantomes

Gunkanjima : une île abandonnée

Yuji Saiga, 1974
Yuji Saiga, 1974

Gunkanjima, île abandonnée anciennement dévolue à l’exploitation du charbon au large de Nagasaki, a été photographiée à quarante ans d’intervalle. Cette île dégage une atmosphère surréaliste qui transparaît dans les photographies de Jordy Meow. Ce français installé à Tokyo depuis 2008 consacre son temps libre à photographier des lieux oubliés ou méconnus du Japon. Ses photographies sont mises en regard de celles plus anciennes, réalisées en 1974, de Yuji Saiga, qui a eu l’autorisation de se rendre sur l’île pour photographier les trois derniers mois d’activités.
Gunkanjima, surnommée ainsi du fait de sa forme qui évoque un navire de guerre, a été le théâtre d’une expérimentation industrielle et urbaine inédite suite à la découverte d’un gisement houiller en 1887. Jusqu’en 1974, elle connaît de multiples développements jusqu’à être en 1959 le lieu le plus densément peuplé de la planète : 139 100 habitants au km2 ! Objet d’une urbanisation verticale poussée à l’extrême, aménagée pour gagner sur la mer, elle accueille à la fois les infrastructures minières dévolues à l’exploitation et l’extraction du charbon et toute l’activité d’une ville à part entière : habitations, écoles, jardins, temples, hôpital, commerces, administrations, etc.
Le pétrole aura raison de Gunkanjima et les mineurs seront évacués en 1974 en seulement trois mois. Depuis, l’île abandonnée paraît figée et subit les assauts du temps, de vent et de la mer. Inscrite depuis le 5 juillet 2015 au patrimoine mondial de l’Unesco, elle accueille des tours touristiques.

Une exposition photos dédiée

Gunkanjima, "Foot bridge", Jordy Meow, 2012
Gunkanjima, « Foot bridge », Jordy Meow, 2012

Cette exposition propose cinquante photographies réalisées dans les années 2010 par Jordy Meow, un français installé à Tokyo depuis 2008, passionné de photographies, et en 1974 par Yuji Saiga, photographe japonais, qui durant les trois derniers mois d’exploitation de la mine a pu saisir les derniers instants de vie sur cette île. Elle est présentée à la fois dans la salle d’exposition temporaire du musée et en extérieur.
Parallèlement à cette exposition, une projection de photographies du fonds Malphettes et Charbonnières est proposée.

L’expositionyu au Musée-mine départemental débute le mercredi 1er juin et sera inaugurée le vendredi 3 juin à 18h en présence de Jordy Meow, un des photographes de l’exposition.

Plus d’informations

  • Dates :

Vernissage de l’exposition : Vendredi 3 juin à 18H, en présence de Jordy Meow.

Exposition : du 1er juin au 16 octobre 2016

  • Lieu :

Musée-mine départemental, 81130 Cagnac-les-Mines

  • Contact

Par téléphone au 05.63.53.91.70

Par email à [email protected]

Consultez le site web sur cette page