Dans le cadre de « Relief(s) », cycle d’expositions et d’événements du FRAC (Fond Régional d’Art Contemporain)  Centre (Orléans), l‘artiste Yasuaki Onishi a conçu une version spécifique de son installation « reverse of volume » pour Les Turbulences, en créant un paysage éphémère à l’échelle de la Galerie des Fours à pain.

Oeuvre éphémère de Yasuaki Onishi (© Aurélie Pétrel)
Oeuvre éphémère de Yasuaki Onishi
(© Aurélie Pétrel)

L’installation offre aux visiteurs de nombreux panoramas sur cette montagne inversée. D’un premier regard, il saisit les ondulations de la fine surface extérieure suspendue. La perception change lorsque le visiteur entre sous l’enveloppe semi-translucide à l’échelle du corps, s’apparentant à une cavité rocheuse. De l’intérieur, il peut contempler à son aise la gradation de l’ombre et de la lumière.

Né à Osaka en 1979 à Osaka, où il continue de vivre et travailler. Il a étudié la sculpture à l’Université de Tsukuba et l’Université des Arts de Kyoto. Cette exposition est sa première dans une institution culturelle française.

Pour plus d’informations :

  • Dates : Du 10 avril au 20 septembre 2015
  • Horaires : Du mercredi au dimanche : 12h – 19h / Nocturne jusqu’à 20h chaque 1er jeudi du mois
  • Lieu : Les Turbulences – Frac Centre : 88 rue du Colombier entrée boulevard Rocheplatte 45000 Orléans
  • Tarifs : plein : 4 € / réduit : 2 €
  • Site internet du FRAC Centre.
  • Site Internet de Yasuaki Onishi
close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentLa Grèce honore le remboursement d’obligations «samouraï»
Article suivantProjet médical pour diagnostiquer des maladies rares

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.