Le Musée Bunkamura de Tôkyô propose pendant encore deux mois une exposition chorale entre les œuvres de Kuniyoshi et celles de Kunisada. Tous deux contemporains et élèves des mêmes maitres, les deux peintres seront des collaborateurs et des concurrents importants dans le courant de l’ukiyo-e. Le musée japonais présente quelques-uns des chefs-d’œuvre du Musée des Beaux-Arts de Boston, qui possède l’une des plus belles collections d’estampes au monde.

(© Musée Bunkamura de Tōkyō)
(© Musée Bunkamura de Tōkyō)

Reconnu encore aujourd’hui pour ses compositions mouvementées et ses héros musclés, Kuniyoshi demeure une figure incontournable du monde de l’estampe au XIXe siècle. Il va développer un style nerveux et coloré qui mêle un trait incisif à des personnages volontiers débordants d’énergie, ou de femmes à la sensualité affichée. Le succès de la rétrospective du Petit Palais à Paris a d’ailleurs démontré la proximité de l’artiste avec la sensibilité de notre époque, avide de théâtralité et de débordements.

Kunisada - Shiro, ca.1847-1852
Kunisada – Shiro (ca.1847-1852)

A l’inverse, Kunisada gardera un dessin et un style plus proche de l’école Utagawa, tels qu’ils se sont constitués depuis la fin du XVIIIe siècle. Jolies femmes, douces ou amusantes, héros un peu raides aux poses de kabuki, le personnage de Kunisada est encore un artiste d’un Edo plus classique.

Toutefois, cette différence de style ne doit pas être caricaturée : si les deux artistes ont développé des grammaires parfois opposées, ils ont toutefois en commun ce goût du dessin et cette volonté de développer l’estampe en couleurs, à un moment où l’image ukiyo-e connait un véritable âge d’or et que la société de l’époque d’Edo est à son apogée.

Un face à face jusqu’au 5 juin 2016.

Page de l’exposition sur le site web du Musée de Bunkamura de Tôkyô.

Texte : Sylvain

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentJean-Marc Ayrault à Tôkyô après la réunion des Ministres des Affaires étrangères du G7 à Hiroshima
Article suivantLes Nippologies et l’identité japonaise – partie II

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.