Exposition Oscar Oiwa à la Maison de la culture du Japon du 18 septembre au 14 décembre

La Maison de la culture du Japon à Paris vous invite à découvrir l’exposition temporaire d’Osca Oiwa : Rio, Tokyo, Paris : des villes, des Jeux

Oscar Oiwa est un artiste brésilien d’origine japonaise, passionné par la culture française. Egalement passionné de sport, les 3 villes (Rio, Tokyo et Paris) ont un point commun pour lui : le fait d’avoir accueilli ou d’accueillir prochainement un grand évènement sportif.

Avec ses dernières œuvres il interroge le monde d’aujourd’hui et nous invite à plonger dans son univers mi-réaliste mi-fantastique, un voyage au cœur de ces villes.

Cette exposition est la 6e de la série « Transphère ».

L’exposition présentera aussi les créations de deux artistes plasticiennes résidant à Paris : Makiko Tanaka et Camille Fontaine, qui évoqueront également ces trois grandes métropoles olympiques.

Infos pratiques :

  • Exposition gratuite
  • Du 18 septembre au 14 décembre 2019
  • Maison de la culture du Japon : 101 bis, quai Branly, 75015 Paris
  • [email protected] 
  • 01 44 37 95 95
close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentMatchs annulés | Prix Nobel de chimie | Exposition rouverte
Article suivantCollision suspecte | Cérémonie à Toyosu | Des Seven-Eleven menacés

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.