Dans la revue de presse de ce jeudi 10 octobre, nous aborderons : le match France-Angleterre annulé à cause du typhon Hagibis, puis le prix Nobel de chimie décerné à Akira Yoshino, et enfin le réouverture d’une exposition qui avait fait polémique.

Des matchs annulés

Pour la première fois, les organisateurs de la Coupe du Monde ont décidé d’annuler certains matchs car il est prévu que le typhon Hagibis frappera samedi le centre du Japon. Les rencontres annulées sont celle entre la France et l’Angleterre et celle entre la Nouvelle Zélande et l’Italie. Ces matchs seront considérés comme nuls. Ainsi les équipes de France et d’Angleterre finiront respectivement première et seconde de leur poule C et passeront en quart de finale. L’Italie, qui aurait pu se qualifier en battant les néo-zélandais, est éliminée du tournoi.

Prix Nobel et impressions en masse

Le chimiste japonais Akira Yoshino, 71 ans, a remporté cette année le prix Nobel de chimie. Mais il a déclaré qu’il restait encore beaucoup de questions sans réponse concernant ses recherches sur les batteries lithium-ion. Il est crédité de la création des batteries rechargeables. Et des éditeurs ont dû lancer plus de 20 000 impressions supplémentaires du livre « The Chemical History of a Candle » de Michael Faraday, après que Yoshino ait annoncé que son intérêt pour la chimie dès son plus jeune âge avait été suscité par ce livre.

Exposition controversée

Il y a deux mois, une exposition sur le thème « Un Japon sans censure » avait été censurée à cause d’une œuvre source de polémique ; une statue représentant les « femmes de réconfort » sud-coréennes pendant la seconde Guerre Mondiale. Cette censure avait, contribué à la détérioration des liens entre la Corée du Sud et le Japon. Elle a rouvert mardi, avec de nouvelles mesures de sécurité ainsi que des guides et programmes éducatifs pour les visiteurs. Le gouverneur de la région a déclaré avoir reçu plusieurs menaces pour rouvrir l’exposition.