Dans la revue de presse de ce mardi 23 mars, nous aborderons : Le Japon va utiliser 2,17 trillions de yens des fonds de réserve pour les secteurs et les ménages touchés par le virus, Mie devient le premier département japonais à interdire la divulgation des minorités sexuelles et des étudiants en médecine créent sans le vouloir une lotion de soin pour la peau très populaire.

Le Japon va utiliser 2,17 trillions de yens des fonds de réserve

Le Cabinet du Premier ministre Suga a décidé d’utiliser 2,17 trillions de yens (16 milliards d’euros) de fonds de réserve pour l’exercice 2020 afin de soutenir financièrement les entreprises et les ménages souffrant de l’impact prolongé de la pandémie de coronavirus. Le financement comprend 1,54 trillion de yens pour les autorités locales afin d’aider les restaurants et les bars. Pour les ménages, le gouvernement a prévu 341 milliards de yens afin de prolonger de trois mois, jusqu’à la fin du mois de juin, un programme offrant des prêts d’un montant maximal de 200 000 yens par ménage. Un autre montant de 217,5 milliards de yens a été alloué pour offrir des allocations de 50 000 yens par enfant aux ménages pauvres.

Mie devient le premier département japonais à interdire l’outing

L’assemblée départementale de Mie approuve l’ordonnance contre l’outing ; l’interdiction à quiconque de révéler l’orientation sexuelle ou l’identité de genre d’une personne sans son consentement ou une raison valable. L’ordonnance, qui vise à « réaliser une société où les gens reconnaissent la diversité sexuelle » entrera en vigueur le 1er avril, mais elle ne prévoit pas de sanction en cas d’infraction. Cependant, elle demande la coopération des résidents et des entreprises du département du centre du Japon. En avril 2018, à la suite de l’outing d’un étudiant qui l’a poussé au suicide, la ville de Kunitachi à Tôkyô est devenue la première administration locale à appliquer une ordonnance incluant l’interdiction de l’outing des personnes LGBT.

Des étudiants en médecine créent une lotion de soin pour la peau très populaire

Asahi Ota, étudiant en médecine et fasciné très tôt par les fleurs d’hibiscus qui fleurissaient dans tous les coins d’Okinawa, a créé, sans le vouloir, une lotion de soin pour la peau. La lotion, dont la réalisation a pris environ cinq mois, s’est d’abord vendue en tant que produit de jardinage qui permettait aux fleurs coupées de durer environ deux fois plus longtemps. Elle a été immédiatement épuisée. Un fabricant de cosmétiques a rapidement proposé de produire la lotion de soin de la peau, ce qui a poussé Ota à se consacrer au développement d’une version cosmétique du produit. Depuis, la lotion pour la peau « Hitoca »  est disponible dans tout le pays au prix de 4 300 yens (un peu plus de 30 euros) par flacon de 100 millilitres et est devenue un article très prisé.

close

Tous les jours gratuitement votre concentré de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. Synthétisé grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentÉdito Nº35 : Qu’avons-nous appris ?
Article suivantJournal Nº35 – Dix ans, trois désastres

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.