TOKYO – L’opérateur de la centrale nucléaire japonaise de Fukushima, Tepco, a annoncé lundi qu’il allait rejeter dans la mer 11.500 tonnes d’eau faiblement radioactive qui s’est accumulée dans les installations accidentées.

Un porte-parole de la société Tokyo Electric Power (Tepco) a précisé que « quelque 10.000 tonnes d’eau stockées dans des cuves et 1.500 tonnes actuellement dans les réacteurs 5 et 6 vont être déversées dans l’océan (Pacifique) dès que les préparatifs seront achevés ».

Il a souligné qu’il s’agissait d’eau faiblement radioactive.

La centrale Fukushima Daiichi (N°1), située au bord de l’océan Pacifique à quelque 250 km au nord de la mégapole de Tokyo et de ses 35 millions d’habitants, a été gravement endommagée par une vague géante de 14 mètres provoquée par un séisme de magnitude 9.

Tout le système d’alimentation électrique de ses six réacteurs est tombé en panne, stoppant net les pompes de refroidissement du combustible nucléaire qui s’est mis à chauffer dangereusement.

Des centaines d’ouvriers, de pompiers et de soldats ont déversé pendant des jours et des nuits des dizaines de milliers de tonnes d’eau sur les installations, pour empêcher les barres de combustible d’entrer en fusion et éviter une catastrophe nucléaire beaucoup plus grave que celle de Tchernobyl en 1986.

Mais ce « lessivage » a provoqué d’énormes inondations dans les bâtiments et les galeries souterraines, qui sont envahis par des milliers de tonnes d’eau radioactive, ce qui retarde l’avancée des travaux pour remettre en état le réseau électrique.

« De l’eau hautement radioactive s’est accumulée dans les salles des machines, en particulier dans celle du réacteur 2 », a dit le porte-parole de Tepco. Les analyses effectuées indiquaient un taux de radioactivité supérieur à 1.000 millisieverts par heure, ce qui empêche toute activité humaine.

« Il est nécessaire de la transvaser dans des réservoirs prévus pour le traitement des déchets. Mais ils sont actuellement remplis de 10.000 tonnes d’eau faiblement radioactive. Il faut rejeter cette eau afin de faire de la place », a-t-il expliqué.

Le porte-parole a ajouté qu’environ 1.500 tonnes d’eau faiblement radioactive se sont également accumulées dans les réacteurs 5 et 6, menaçant d’endommager les turbines.

Le représentant de Tepco a affirmé que ces rejets n’auraient pas de conséquence sur la santé.

« Un adulte peut être exposé à une radioactivité d’environ 0,6 millisievert pendant un an s’il consomme chaque jour des algues et des produits de la mer de cette région. Dans l’environnement naturel, les gens sont exposés à des radiations de 2,4 millisieverts par an », a-t-il déclaré.

TOKYO ELECTRIC POWER

[(©AFP / 04 avril 2011 10h26) – Article orignal sur romandie.Com->http://www.romandie.com/ats/news/110404082614.a5kajp6h.asp]

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentLes grandes entreprises pessimistes à court terme après le séisme
Article suivantDébut des rejets en mer de tonnes d’eau radioactive