Dans la revue de presse de ce jeudi 12 septembre, nous aborderons : la cote du gouvernement qui remonte, les universités japonaises pas au niveau et un renfort policier pour la coupe du monde.

Le gouvernement remonte dans les sondages

Alors que le Premier ministre Shinzô Abe a remanié son gouvernement cette semaine, les nouveaux sondages montrent une hausse de sa popularité. En effet, entre août et septembre la cote du Cabinet de Shinzô Abe a augmenté de 5,1% pour atteindre 55,4%. 50,9% des interrogés sont satisfaits du remaniement alors qu’ils ne sont que 31,4% à ne pas être contents. Enfin, il ressort des sondages que les attentes sont élevées (74%) pour le fils de l’ancien Premier ministre Junichiro Koizumi, Shinjiro Koizumi, qui a été nommé au ministère de l’Environnement.

Les universités japonaises mal placées

Les classements internationaux d’universités font souvent débat et certains pays s’enorgueillissent de voir leurs universités dans le haut du classement. Mais ce n’est pas le cas du Japon puisque ses universités ont du mal à grimper dans ces classements. Pourtant le pays est le second représenté après les États-Unis alors que seulement deux universités atteignent le top 200. Il s’agit des universités de Tôkyô et de Kyôto. Avec ces résultats dans les 200 meilleures université, le Japon se retrouve derrière des pays comme la Belgique ou l’Italie.

Des policiers en renfort

Alors que le début de la coupe du monde de rugby se rapproche rapidement, l’Agence de la police nationale a indiqué la mobilisation de 9 100 policiers. La Police de Tôkyô, où aura lieu le match d’ouverture Japon-Russie, va mobiliser 1 700 policiers, la police du département de Kanagawa, où aura lieu la finale, va mobiliser 1 500 hommes et les autres départements déploieront entre 500 et 800 membres des forces de l’ordre.