Dans la revue de presse de ce vendredi 12 mars, nous aborderons : Le retour des infections dues aux rassemblements autour des repas, les seringues à insuline ne doivent pas être utilisées pour les injections contre la COVID-19 et un bébé panda qui fait ses premiers pas.

Le retour des infections dues aux rassemblements autour des repas

Selon le gouvernement, le nombre de personnes nouvellement infectées pour 100 000 habitants, au cours de la semaine précédant le 9 mars, était de 13 dans les départements de Tôkyô et de Chiba, de 10 dans celui de Saitama et de 9 dans celui de Kanagawa. M. Omi a souligné que malgré la mise en place de l’état d’urgence, la situation sanitaire ne s’améliore pas comme elle devrait. Il explique cette situation par le fait que « l’ensemble de la société s’est habitué à l’état d’urgence et que l’infection passe par le biais de regroupement autour des repas et des boissons. » Il a en outre proposé que le gouvernement certifie les entreprises qui prennent des mesures de lutte contre l’infection; et établisse un cadre pour la mise en place de mesures de soutien.

Les seringues à insuline pour la vaccination du COVID-19 ?

Le gouvernement « ne recommandera pas » que les seringues à insuline destinées aux patients diabétiques soient utilisées pour les vaccinations contre la COVID-19, a déclaré le ministre de la vaccination Taro Kono le 11 mars. Le centre médical Uji-Tokushukai à Uji a annoncé que sept doses du vaccin peuvent être extraites d’un flacon à l’aide d’une seringue à insuline, au lieu de cinq avec les seringues habituelles ou de six avec les seringues spéciales. Mais M. Kono a répondu aux inquiétudes croissantes des patients diabétiques concernant le stock limité de seringues à insuline : « Nous ne devrions jamais laisser se produire une pénurie de seringues à insuline qui sont nécessaires à leur usage initial« .

Un bébé panda fait ses premiers pas

Un bébé panda géant femelle a fait ses premiers pas le 7 mars et il s’est exposé au public aujourd’hui, a annoncé le zoo Adventure World de la ville de Shirahama dans le département de Wakayama. Née le 22 novembre 2020, il pesait 157 grammes à la naissance et 5 975 grammes le 10 mars. Selon le zoo, les pattes arrière de la petite femelle de près de quatre mois sont encore instables mais ses pas s’affermissent de jour en jour, afin qu’il soit capable de grimper à un arbre vers l’âge de cinq mois. L’établissement a décidé de faire voter le public pour le nom du bébé, parmi Kohin, Shohin et Fuhin. Le nom ayant reçu le plus de votes sera annoncé le 18 mars.

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentFukushima : 10 ans après | Patinoire de Sendai | L’âge du consentement
Article suivantCertificat de vaccination |Un mort dans l’avalanche| Dragon du château de Shuri-jo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.