, L’avenir du paiement est électronique au Japon

En 2011, un Japonais aura en moyenne sur lui deux porte-monnaie électroniques à puce sans contact, dans son téléphone portable ou sous forme de carte en plastique, selon une étude publiée mercredi par l’institut d’études économiques nippon Yano.

Plusieurs entreprises des télécoms (NTT DoCoMo), des transports (trains, métros, avions), de la distribution (supérettes Seven-Eleven, supermarchés Aeon) ou de la finance (comme les banques Mitsubishi UFJ, Sumitomo ou les sociétés de crédit JCB et Toyota Financial) ont lancé au Japon ces dernières années des porte-monnaie ou cartes de crédit électroniques à puce sans contact.

Quelque 52,5 millions de cartes virtuelles avaient déjà été émises à fin mars par la dizaine d’acteurs en place, a précisé Yano dans une étude publiée mercredi.

L’institut prévoit presque un doublement d’ici mars 2008 à 96,89 millions, puis un quasi-quintuplement à 248 millions à l’horizon mars 2011, soit l’équivalent de deux par personne, la population nippone devant s’établir à cette date à environ 125 ou 126 millions d’habitants.

Ces modes de règlement nouveaux connaissent une popularité grandissante au Japon du fait notamment de leur intégration dans les téléphones portables, de leur simplicité d’emploi (il suffit d’effleurer la caisse enregistreuse pour payer) et des services qui y sont généralement associés.

Les porte-monnaie des compagnies ferroviaires sont par exemple adossés à leurs titres de transport multi-trajets, de sorte que la même carte ou le même téléphone sert à la fois à franchir les portiques des trains et métros et à acheter un journal au kiosque sur le quai.

Un même téléphone peut en outre contenir un ou plusieurs porte-monnaie électroniques sur la même puce inamovible.

La puce sans contact Felica de Sony devient en outre une fonction standard dans les terminaux proposés par les opérateurs locaux, ce qui incite fortement à l’usage. D’autant qu’au Japon les vols de mobiles sont rares.

Source : cyberpresse.ca Agence France-Presse

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentLe méga-burger engraisse McDonald’s Japon
Article suivantUn congrès mondial sans interprètes à Yokohama

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.