Voici encore une déclaration qui risque bien d’enflammer le web et surtout de relancer le débat sur le déclin de l’industrie vidéoludique japonaise. Keiji Inafune, l’un des créateurs de Megaman et producteur de Dead Rising 2 dresse un constat plutôt sombre du jeu vidéo dans l’archipel.

« {Personnellement, quand je regarde tous les différents jeux présents au TGS, je me dis : Mon gars, le Japon, c’est terminé. Notre industrie est finie.} » a lancé Inafune.

C’est un fait, la plupart des développeurs japonais ont complètement manqué le virage des consoles nouvelle génération. Hormis quelques exceptions comme Final Fantasy, Dragon Quest ou encore Gran Turismo (sans compter Nintendo), les marques japonaises sont devenues – depuis plusieurs années – moins puissantes que les franchises produites par les géants américains et européens.

En témoigne la configuration du dernier Tokyo Game Show où l’une des stars du salon fut finalement un éditeur français : Ubisoft. D’ailleurs, le développement de Dead Rising 2 a été expatrié au Canada, au sein du studio Blue Castle Games.

[Source : jeuxvideo.fr->

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédent45.000 exemplaires vendus au Japon pour la version manga de « Mein Kampf »
Article suivantUne audience en recul pour le TGS 2009