, L’opposition japonaise veut des élections anticipées, Fukuda temporise

Le principal parti d’opposition japonais a appelé de nouveau à la tenue d’élections législatives anticipées, mais le Premier ministre Yasuo Fukuda a exclu tout recours aux urnes avant le sommet du G8 présidé par le Japon en juillet.

Le Parti Démocrate du Japon (PDJ, centre) a adopté un ton résolument offensif lors de la première séance de questions au gouvernement de la session parlementaire 2008.

« Rien ne changera si ce gouvernement continue d’exister », a lancé le secrétaire général du PDJ, Yukio Hatoyama, qui a jugé nécessaire d' »installer un pouvoir dirigé par le Parti Démocrate du Japon ».

Le PDJ et les autres partis d’opposition disposent de la majorité à la chambre haute du Parlement après avoir remporté les élections sénatoriales en juillet, mais restent très minoritaires à la Chambre des députés, tenue par le Parti Libéral-Démocrate (PLD, droite) du Premier ministre et ses alliés.

Le mandat des députés court en principe jusqu’en septembre 2009, mais l’opposition réclame des élections anticipées en arguant de la paralysie politique causée par la division du Parlement, bien que la Chambre des députés ait la prééminence.

Le Premier ministre a répondu qu’il préférait « avoir des débats francs » avec l’opposition, « afin de chercher des points d’accord » dans « l’intérêt du peuple japonais », plutôt que d’avoir à convoquer des élections législatives anticipées.

M. Fukuda a déjà dit à plusieurs reprises qu’il n’envisageait pas de scrutin avant le sommet du G8 présidé par le Japon en juillet sur l’île de Hokkaido (nord).

La session parlementaire, étalée sur 150 jours, promet d’être animée pour le pouvoir, notamment autour du renouvellement d’une taxe « temporaire » sur les carburants.

Cet impôt, appliqué pour la première fois dans les années 70 pour financer la construction de routes, a été depuis régulièrement reconduit par un Parlement dominé quasiment sans interruption par le PLD depuis 1955.

La majorité affirme que le maintien de cette taxe aidera le Japon à réduire ses émissions de dioxyde de carbone, mais l’opposition veut y mettre un terme en répliquant qu’elle pénalise les personnes les plus défavorisées.

Source : AFP

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentToyota Japon : l’hybride rechargeable pour 2010
Article suivantGoogle et NTT DoCoMo s’allient dans l’internet mobile au Japon

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.