, La centrale nucléaire d’Ooi : bientôt remise en marche ?
Les réacteurs 3 et 4 de la centrale d'Ooi - CC wikipédia

Le comité de sûreté a approuvé dimanche dernier un rapport garantissant la sécurité des réacteurs 3 et 4 de la centrale nucléaire d’Ooi de la préfecture de Fukui.

Suite à cette approbation, le rapport a été présenté lundi à Issei Nishikawa, le gouverneur de Fukui, qui a inspecté la centrale ce mardi et décidera bientôt s’il accepte qu’elle soit remise en marche ou non.

Le maire d’Ooi, Shinobu Tokioka, devrait certainement annoncer son approbation jeudi à l’assemblée municipale qui, elle, avait déjà donné son accord en mai.

Quant à M. Nishikawa, s’il approuve cette décision, le gouvernement (le premier ministre Yoshihiko Noda, le ministre de l’Économie, du Commerce et de l’Industrie Yukio Edano, le ministre responsable de la politique nucléaire Goshi Hosono et le porte-parole du gouvernement Osamu Fujimura) se réunira samedi afin d’annoncer officiellement le redémarrage de la centrale nucléaire de Ooi.

Cindy Chiffoleau – Source : NHK World
close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentMorimoto Satoshi : le nouveau ministre de la Défense du Japon
Article suivantDes précisions sur le diplomate chinois soupçonné d’espionnage

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.