Ce dimanche 3 septembre, la Corée du Nord a annoncée avoir effectuée avec réussite son 6e essai nucléaire à partir d’une bombe à hydrogène (Bombe H). 

Quelques jours après le tir de missile en direction du Japon, le régime de Pyongyang refait parler de lui dans la presse mondiale. Cette 6tentative a été immédiatement condamnée par le président américain Donald Trump ainsi que par le Premier ministre japonais Shinzô Abe. Les États-Unis ont aussi fait savoir qu’ils seraient prêts à se défendre par tous les moyens existants en cas de menace, tant diplomatique que nucléaire.

L’agence sismologique chinoise a enregistré, dans la région en question, deux secousses telluriques qui coïncideraient à l’explosion de la bombe. Un premier « séisme » artificiel de magnitude 6,3 et un second de 4,6. Ces données indiquent un essai nucléaire beaucoup plus puissant que ceux réalisés par le régime de Kim Jong-un auparavant.