Masaaki Osaka, 67 ans, militant politique d’extrême gauche, a été arrêté. Il est accusé du meurtre d’un officier de police lors de violentes altercations pendant une émeute à Tôkyô, il y a de ça 40 ans.

Masaaki Osaka était un membre haut placé de la Ligue Communiste Révolutionnaire du Japon, la Chuukaku-ha (中核派), fondé en 1957. Le parti s’attaquait au système impérial, à l’ONU, au G7, au gouvernement, aux infrastructures militaires américaines. Les membres militaient pour un Japon libre et indépendant, en rejetant l’impérialisme occidental. De nombreuses attaques ont été menées contre des infrastructures et bâtiments, mais faisant toutefois peu de victimes comparé aux groupuscules rivaux. Masaaki Osaka fait partie des seuls membres à être accusé d’homicide.

Un porte-parole de la police de Tôkyô a confirmé, mercredi 7 juin, l’arrestation de Masaaki Osaka. Il est accusé d’avoir frappé un policier avec un tube en métal et de l’avoir atteint avec un cocktail Molotov. La scène s’est passée lors de violentes émeutes dans le quartier de Shibuya en 1971. Masaaki Osaka, soutenu par de nombreux complices, a pu échapper à la police pendant toutes ces années. Il a été retrouvé à Hiroshima, grâce à son ADN.