La République populaire démocratique de Corée (RPDC) ne voudrait pas voir le Japon aux prochaines négociations à six sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne, a indiqué samedi le média officiel KCNA.

« Nous ne voulions du Japon ni en tant que partie prenante aux négociations, ni pour conclure un accord si ce pays paraissait impudent dans la salle de conférence », a indiqué un porte-parole du ministère des Affaires étrangères de la RPDC, cité par l’agence de presse KCNA.

La principale tâche du nouveau round des négociations à six est d' »assurer la vitesse des compensations économiques » à la RPDC, mais le Japon a refusé d’apporter toute aide économique avant que des progrès ne soient enregistrés » sur la « question liée aux enlèvements », a précisé le porte-parole.

Par conséquent, le Japon, « n’a ni la justification ni la qualification pour participer aux discussions », a-t-il poursuivi.

L’accord « désactivation contre aide » conclu par la Chine, la RPDC, le Japon, la Corée du Sud, les Etats-Unis et la Russie en 2007 pourrait suivre son cours sans Tokyo, a indiqué le porte-parole.

La prochaine série de négociations à six est prévue pour lundi. « La question sur les enlèvements » constitue l’un des obstacles à la reprise des discussions.

La RPDC a reconnu avoir enlevé 13 Japonais dans les années 1970 et 1980. Elle en a remis cinq au Japon, indiquant que les huit autres sont morts.

Or, le Japon insiste sur le fait que Pyongyang cache les survivants et a enlevé plus de personnes que l’on ne le pense.

[Xinhua->

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentUn cadavre au Japon retrouvé dans le réservoir d’eau d’un centre commercial
Article suivantLe sexe à pile des Japonais