La nouvelle fait suite à un accord politique trouvé durant le mois de Juillet dernier.

La Commission européenne a finalisé l’accord vendredi dernier, qui devrait entrer en vigueur début 2019. Commercialement, c’est historique pour le Japon et ses quasi 130 millions de consommateurs bien que l’Europe soit déjà juste derrière la Chine concernant les partenariats commerciaux avec l’Archipel. En effet, elle exporte près de 90 milliards d’euros de biens et services.
Cet accord, nommé JEFTA (Japan-EU Free Trade Agreement) devrait permettre de d’accroître les flux commerciaux de 16 à 24%.
Il devrait également permettre à la France de s’ouvrir à un nouveau débouché sur les exportations agricoles nippones, notamment vis-à-vis du boeuf français par exemple.
L’accord n’a plus qu’à être ratifié par le Parlement européen et les Etats-membres.
Certains points restent encore délicats : les problèmes entre Etats et investisseurs ainsi que les risques d’obstacles similaires à l’accord UE – Canada.