L’ambassadeur de Chine au Japon, Cheng Yonghua, a déclaré que la visite du Premier ministre japonais au sanctuaire Yasukuni en décembre dernier a porté un « coup fatal » pour les relations sino-japonaises.

Yasukuni Jinja. Photo : Lover of Romance, 2007
Yasukuni Jinja. Photo : Lover of Romance, 2007

Cheng Yonghua a déclaré lors de son discours prononcé le 20 janvier 2014 à l’université Sophia à Tôkyô, que les relations sino-japonaises ont vécu des moments difficiles en 2013, ceci tout particulièrement à cause de la visite qu’a effectué le Premier ministre japonais Shinzô Abe, le 26 décembre 2013, au sanctuaire Yasukuni où sont honorés des criminels de guerre de classe A de la Seconde Guerre mondiale.

Cheng Yonghua a indiqué que lui et le Ministre des Affaires Etrangères, Fumio Kishida, avaient convenu, lors de leur premier échange officiel, de faire tous les efforts possibles pour améliorer les relations bilatérales. Six jours après cet échange, Shinzô Abe visitait le sanctuaire Yasukuni.

L’ambassadeur de Chine au Japon a déclaré dans son discours : « Abe dit souvent que les portes sont toujours ouvertes pour les discussions entre le Japon et la Chine, mais il a fait la visite du sanctuaire à un moment où les deux pays travaillaient afin d’améliorer les relations bilatérales tendues. La visite de M. Abe signifie qu’il a fermé la porte au dialogue de ses propres mains. »

La communauté internationale a également condamné cette visite.

En décembre, Cheng Yonghua avait déjà critiqué la visite, via un article publié dans le journal japonais Mainichi Shinbun.

Louanna – sources : The Asahi Shimbun, CRI online, CCTV English

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentUne semaine pour découvrir un plat du Japon : les râmen
Article suivantUne conférence sur le kendo et les mythes de Miyazaki à Paris

3 Commentaires

  1. Quelle excellente idée d’aller à Yasukuni juste après des échanges officiels pour améliorer les relations.
    Les dirigeants de la planète, d’où qu’ils soient, sont tous des crapules qui jouent avec les sensibilités des peuples, et surtout du peuple qu’ils dirigent et représentent.
    Où pire encore. Ces élites si intelligentes qui nous administrent partout sur Terre, sont juste des idiots ?!?

  2. C’est vrai, que vu d’ici, il est difficile de comprendre la politique internationale du gouvernement japonais.
    On ne va pas refaire le débat qui avait eu lieu sur ALJ mais il faudrait que le Japon clarifie ce point noir attaché à son histoire. Qu’il prenne une décision et qu’il s’y tienne au lieu de souffler le chaud et le froid en permanence.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.