Pour reprendre le contrôle de la centrale nucléaire Fukushima Dai-ichi, la deuxième étape consistera à obtenir l’arrêt à froid des réacteurs endommagés, ce qui impliquera leur refroidissement à 100 degrés Celsius ou moins.

Le gouvernement japonais devrait clarifier ce mardi les détails du processus, lorsqu’il publiera son plan révisé conçu pour maîtriser l’accident de la centrale.

Le gouvernement n’a pas jusqu’à ce jour spécifié les modalités d’un arrêt à froid. Il envisage maintenant de définir cette opération comme visant à porter à 100 degrés ou moins la température à la partie inférieure du réacteur, et à réduire dans une grande mesure l’exposition du public aux radiations en contrôlant les rejets radioactifs.

Réaliser un arrêt à froid a été mentionné comme une des conditions de la levée de l’interdiction d’accès à une zone de 20 km autour de la centrale nucléaire Fukushima Dai-ichi.

Néanmoins, on ne sait toujours pas quand la levée sera décidée, car le gouvernement n’a pas encore décidé quels niveaux de radiation permettront de garantir la sécurité des personnes souhaitant revenir dans la zone d’exclusion.

© 2011 – NHK World Service Français
close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédent38% des entreprises de la zone sinistrée ne peuvent pas être contactées
Article suivantReprise de négociations entre Tokyo et Pékin dans le domaine de la défense

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.