Le Japon souhaite discuter des activités croissantes menées par la marine chinoise autour de l’Archipel au cours des négociations bilatérales prévues la semaine prochaine sur le thème de la défense.

Tokyo et Pékin préparent leur première rencontre en plus de trois ans dans la capitale japonaise entre de hauts responsables de la défense. La rencontre verra la participation de Kimito Nakae, le vice-ministre administratif de la Défense, côté japonais, et de Ma Xiaotian, le chef d’état-major adjoint de l’Armée populaire de libération, côté chinois.

Le Japon souhaite discuter des incursions croissantes par la marine chinoise autour de l’Archipel, telles que le passage d’une flotille chinoise dans les eaux internationales entre l’île principale d’Okinawa et l’île de Miyako, le mois dernier.

Tokyo désire confirmer la mise en place rapide d’une sorte de téléphone rouge, un système de communication destiné à éviter que des activités de la marine chinoise ne déclenchent une crise entre les deux voisins.

Les échanges entre Tokyo et Pékin dans le domaine de la défense sont suspendus depuis la collision entre un chalutier chinois et des bateaux de patrouille japonais près des îles Senkaku en mer de Chine orientale en septembre dernier.

Le ministère japonais de la Défense espère que les entretiens de la semaine prochaine permettront une reprise des échanges réguliers entre les deux pays en matière de défense.

© 2011 – NHK World Service Français
close

Tous les jours gratuitement votre concentré de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. Synthétisé grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.