Noru, la tempête tropicale meurtrière a traversé du sud au nord l’archipel japonais déversant des pluies diluviennes et des vents violents.

Le typhon s’est formé le 24 juillet dernier au milieu du Pacifique. Il a atteint le niveau 5/5 (stade maximal selon l’échelle de Saffir-Simpson) samedi 29 juillet. Rétrogradé en catégorie 1/5 avec des rafales de vent à 150 km/h, Noru a été pour le moment, le cyclone le plus intense de l’année 2017 répertorié dans le monde. Le typhon se déplace lentement et entraîne de fortes pluies pendant plusieurs heures ce qui provoque des inondations et des glissements de terrain. Il est déjà tombé de 200 à 600 mm de précipitations sur le sud de l’archipel, équivalant au tiers de la pluviométrie annuelle. Les vents engendrent une forte houle cyclonique avec des vagues de près de 8 mètres de haut près du littoral.

Depuis vendredi la tempête a provoqué la mort de deux personnes. Un homme âgé d’une soixantaine d’années, renversé par une violente rafale, sur l’île de Yakushima et un octogénaire venu vérifier son bateau a aussi été emporté par les eaux sur l’île voisine de Tanegashima, selon les autorités locales. Les autorités japonaises dénombrent également 12 blessés et près de 300 vols ont été annulé au Japon.