L’association WikiLeaks a mis au jour plusieurs éléments qui prouveraient l’existence d’opérations d’espionnage américaines chargées de surveiller des cibles stratégiques des milieux politique et économique japonais.

Jullian ASSANGE
Julian Assange, fondateur de WikiLeaks

WikiLeaks, le lanceur d’alerte fondé par Julian Assange, est une nouvelle fois l’auteur de révélations notables.  Alors que l’on apprenait récemment que de nombreux chefs d’Etat européens avaient été mis sur écoute téléphonique par la NSA pendant des années, WikiLeaks a dévoilé que l’agence de sécurité américaine aurait également surveillé le Japon, et ce dès 2006, lors du premier mandat de Shinzô Abe.

Les hautes sphères de l’Etat japonais ainsi que certaines grandes entreprises comme Mitsui ou Mitsubishi auraient été visées. En effet, une liste de 35 cibles surveillées par la NSA a été dressée ce 31 juillet. Parmi ces cibles, nous pouvons par exemple mentionner la présence de Yoshihide Suga (Secrétaire général du cabinet du Premier ministre et porte-parole du gouvernement) ou encore  celle de Haruhiko Kuroda (Gouverneur de la banque du Japon). Le ministre de l’économie, de l’industrie et des finances Yoichi Miyazawa figure également sur la liste des victimes de l’espionnage américain.

Selon WikiLeaks, la NSA aurait eu accès à des éléments réellement confidentiels, ce qui laisse penser que le Japon a été sujet à une surveillance particulièrement approfondie et appuyée. Des informations cruciales concernant la stratégie diplomatique et économique internationale du Japon auraient notamment été  dérobées.

Pour le moment, ni les Etats Unis, ni les responsables japonais visés par ces mises sur écoute ne se sont exprimés suite à ces révélations. Les proches collaborateurs du ministère des Affaires étrangères Fumio Kishida ont cependant contacté leurs homologues américains afin de clarifier la situation. Malgré tout, le Japon et les Etats Unis ne souhaitent probablement pas altérer les négociations actuellement en cours autour du TPP (l’Accord de Partenariat Transpacifique), décisif pour les échanges entre les deux pays.

Hugo Pelet   Source: WikiLeaks – The Japan Times

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentYako et Poko
Article suivantUne loi contre la discrimination raciale examinée à la Diète

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.