Tôkyô a fait un don d’un million d’euros pour que des établissements soient construits pour accueillir et former des réfugiées syriennes, qu’elles soient mieux intégrées dans leur pays d’accueil, la Turquie.

Un don réalisé avec l’Entité des Nations unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes (ONU femmes), qui a permis l’installation d’un centre d’aide à ses femmes, leur proposant une formation professionnelle et un apprentissage de la langue turque.

L’ambassadeur du Japon, Akio Miyajima a insisté sur la notion de l’autonomie de la femme, qui permet d’acquérir ce centre dernièrement inauguré. Un million et demi de femmes syriennes ont été accueillies en Turquie, soit 3,2 millions de réfugiés au total. La Turquie a donc besoin d’aide pour intégrer ces femmes et ces hommes.