Le fabricant japonais de produits électroniques Pioneer a annoncé jeudi le limogeage de son PDG Tamihiko Sudo, rendu responsable des difficultés du groupe, lequel a avoué dans la foulée que sa perte nette annuelle sera quatre fois pire que prévu.

Evoquant « la récession économique » qui fait chuter la demande en téléviseurs plasma et appareils électroniques pour la voiture, Pioneer a annoncé que sa perte nette pour l’exercice 2008-2009 (avril-mars) atteindrait 78 milliards de yens (600 millions d’euros), quatre fois supérieure à celle de 2007-2008 et également quatre fois supérieure à celle que prévoyait le groupe initialement.

Au premier trimestre, la perte nette a été multipliée par près de vingt par rapport à celle de la même période de l’an dernier, malgré d’importantes restructurations annoncées au printemps.

Réuni jeudi, le conseil d’administration a décidé de révoquer le PDG Tamihiko Sudo, en raison de sa « responsabilité dans la révision à la baisse drastique des prévisions annuelles ».

M. Sudo restera au sein du groupe, mais sera rétrogradé au rang de simple directeur. Il cèdera son fauteuil de président le 16 novembre à son actuel adjoint Susumu Kotani.

Pioneer a fait savoir qu’il prendrait des mesures de restructuration additionnelles dans les prochains mois. Au printemps, il avait déjà annoncé un plan de départs en retraite anticipée et l’abandon de la fabrication de dalles-mères pour téléviseurs à écran plasma.

AFP

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentAu Japon, les bureaux de change assaillis par les petits épargnants
Article suivantBaisse du chômage au Japon en septembre