Après plusieurs semaines de tractations internes au parti et un avant projet rédigé mardi, un débat animé a eu lieu mercredi soir pour la dernière réunion concernant le Partenariat Trans-Pacifique (PTP) .

En effet, le premier ministre Yoshihiko Noda  devrait annoncer aujourd’hui que le Japon participera aux pourparlers sur l’accord de libre échange. Il fera part de la position du Japon à Barack Obama lors du sommet de l’APEC à Hawaï ce week-end.

Le PTP est un accord de libre-échange fondé par quatre pays : le Bruneï, le Chili, la Nouvelle-Zélande et Singapour. Tandis que l’Australie, la Malaisie, le Pérou, les États-Unis et le Vietnam négocient actuellement leur entrée. Le Japon devrait donc se joindre aux négociations. Le traité originel avait pour but de diminuer de 90 % les taxes douanières entre les pays signataires à partir de 2006 pour ensuite les abolir complètement en 2015.

Cet accord avait déjà fait face à l’opposition des agriculteurs, notamment ceux spécialisés dans le riz, ainsi que de nombreuses personnalités politiques de l’opposition mais également du parti au pouvoir comme l’ancien ministre de l’agriculture Masahiko Yamada : « Nous devons arrêter coûte que coûte ».

« Je suis conscient que les opinions divergent, mais une fois les discussions mûries, je pense qu’il est nécessaire de conclure » à ajouté le premier ministre.

Pierre-Etienne – sources: NHK World, The Japan Times
close

Tous les jours gratuitement votre concentré de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. Synthétisé grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.