, Les Etats-Unis, le Japon et le Canada en tête sont sévèrement blâmés à Bali

BALI, Indonésie – Le Canada agirait comme la « marionnette » des Etats-Unis qui ne peuvent ouvertement paralyser les négociations sur l’environnement à Bali, en Indonésie, puisqu’ils ne sont pas signataires du Protocole de Kyoto.

C’est ce qu’ont dénoncé des environnementalistes lors d’une conférence de presse de l’Organisation mondiale de protection de l’environnement (WWF), mercredi, à Bali, en Indonésie.

Selon cette organisation, le gouvernement Harper s’est joint à l’administration Bush pour s’opposer à toutes cibles ambitieuses pour réduire les gaz à effets de serre (GES) dans un nouveau traité.

Pour sa part, le porte-parole d’Equiterre, Steven Guilbeaut, estime qu’un accord international pour une deuxième phase du Protocole de Kyoto est toujours possible à cette conférence des Nations unies. Il explique que pour la première fois, la Chine et d’autres pays en développement ont démontré qu’ils sont prêts à s’engager et à négocier.

Le Canada, les Etats-Unis et le Japon ont longtemps soutenu, à tort selon les environnementalistes, que de grands pollueurs comme la Chine, l’Inde, le Brésil et l’Afrique du Sud n’étaient pas prêts à participer à la lutte mondiale aux changements climatiques.

Selon Steven Guilbeaut, les pays pointés du doigt se disent ouverts aux négociations, mais demandent ce que le Canada, les Etats-Unis et le Japon sont prêts à mettre sur la table afin de faire leur part également.

Par ailleurs, M. Guilbeaut se réjouit de l’annonce du Québec qui veut adopter des normes rigoureuses en matière d’automobile, semblables à celles en vigueur en Californie. Il affirme que cette mesure permettra à la province de réduire de 12 pour cent ses émissions de GES par rapport aux objectifs de Kyoto et que les voitures consommeront moins d’essence pour le plus grand plaisir des consommateurs.

Source :AFP

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentS’expatrier au japon
Article suivantLa gratuité des appels Fixe/Mobile au Japon

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.