Le plaisir masculin a enfin des toys à la hauteur. La société japonaise Tenga rencontre un énorme succès avec ses produits conçus pour satisfaire les hommes. Dernier modèle commercialisé, les Eggs, des oeufs fait d’une matière malléable et agréable au toucher. Depuis leur mise en vente en novembre 2008, les boîtes de six oeufs s’écoulent à 150 000 exemplaires par mois. Uniquement disponibles au Japon, les Eggs complètent une gamme déjà riche de jouets érotiques en vente, eux, partout dans le monde.

Cette popularité tient avant tout à un design plutôt chic. Et à un savoir-faire technologique fondé sur une savante combinaison d’élastomères et de lubrifiants. Elle permet de reproduire une variété de sensations proches de celles ressenties dans différentes positions et offertes par le ona-cap – le vagin en japonais.

« La masturbation fait partie de la vie, précise Masanobu Sato, du département chargé du développement. Elle est même partie intégrante du plaisir partagé avec un partenaire. » Et comme les désirs ne connaissent pas la crise, la petite entreprise table sur une progression de ses ventes de 150 % en 2009, au Japon comme à l’international.

Philippe Mesmer

[Le Monde.fr->http://www.lemonde.fr/aujourd-hui/article/2009/01/12/les-japonais-fous-de-sex-toys_1140759_3238.html]

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentAu Japon, stress, surmenage, la mort en silence de milliers de travailleurs japonais
Article suivantUn ex-ministre quitte le PLD au Japon, coup dur pour Taro Aso