Introduisez une pièce dans la fente et actionnez la pince pour gagner un jouet en peluche, une montre bon marché… ou un homard vivant à consommer sur place, si vous êtes au Japon. Le Sub Marine Catcher – un réservoir d’eau oxygénée où évoluent une dizaine de crustacés – fait un tabac dans les salles de jeux nippones, au grand dam des défenseurs des animaux, qui crient à la torture. Ridicule, estime M. Kazutomo Henmi, de la salle de jeux Omoron, à Tokyo. « Nous les traitons bien. Ce n’est pas pire que la pêche. » Et c’est lucratif : chaque machine rapporte 10 000 yens pour une pêche moyenne de trois à quatre homards par jour.

www.courrierinternational.com

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentLe Japon offre 18 nouveaux pianos pour le conservatoire d’Erevan
Article suivantGE vend sa branche japonaise de crédit à la consommation

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.