Dans la revue de presse de ce jeudi 18 mars, nous aborderons : La levée de l’état d’urgence, des célébrités japonaises se retirent du relais de la flamme olympique et Naomi Watanabe face aux remarques sexistes.

Levée de l’état d’urgence

Le gouvernement a officiellement déclaré que l’état d’urgence lié au coronavirus actuellement imposé à Tôkyô et à trois départements voisins sera levé lundi. Yasutoshi Nishimura a cependant souligné l’importance de minimiser une résurgence, et a promis de renforcer les tests de masse dans les grandes villes. Il a notamment encouragé les japonais à éviter les sorties non-essentielles et à renoncer aux fêtes et rassemblements saisonniers, rappelant que le virus s’est propagé rapidement au printemps dernier. « Il pourrait y avoir de petites épidémies à l’avenir et il est difficile de ramener les nouveaux cas quotidiens à zéro. L’essentiel est d’empêcher que cela ne devienne une épidémie importante.« 

Des célébrités japonaises se retirent du relais de la flamme olympique

Les célébrités japonaises se retirent les unes après les autres du relais de la flamme des Jeux olympiques de Tôkyô avant son départ prévu le 25 mars. Cette situation s’explique en partie à cause de l’incertitude prolongée du relais et des jeux liée à la pandémie, mais également à cause des nombreuses remarques sexistes de l’ancien président du Comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques, Yoshiro Mori. Nous retrouvons l’acteur Toru Watanabe, le comédien Atsushi Tamura qui se sont notamment retirés du relais. D’autres célébrités, dont Takumi Saitoh, l’actrice Takako Tokiwa ainsi que le groupe d’idoles masculines TOKIO, leur ont emboîté le pas. Selon le comité d’organisation, seul le comédien Atsushi Tamura s’est retiré du relais en raison des commentaires de M. Mori.

Naomi Watanabe répond aux remarques sexistes

La célèbre artiste Naomi Watanabe, en réponse aux insultes proférées par le directeur de la création des Jeux olympiques de Tôkyô, Hiroshi Sasaki, a déclaré qu’elle était à l’aise avec son corps et a encouragé les gens à mieux accepter ceux qui sont différents. « J’ai travaillé en comprenant parfaitement que les gens se moquent de mon apparence« , a déclaré Mme Watanabe. « Je suis heureuse de mon corps. Être grosse n’est pas tout pour moi, donc je vais continuer à travailler en tant que Naomi Watanabe, comme toujours. » Alors que Hiroshi Sasaki avait suggéré en mars dernier que Watanabe soit transformée en cochon pour une cérémonie olympique, celui-ci a démissionné suite à ces remarques, à peine plus d’un mois après la démission de Yoshiro Mori.

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentMariage pour tous | Levée de l’état d’urgence ? | Nouvelle variante
Article suivantPlans d’évacuation | Hanami sous contrôle | Retour du baseball

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.