Dans la revue de presse du mercredi 15 juin, nous aborderons : une loi contre l’exploitation dans la pornographie, une nouvelle agence gouvernementale et l’ajout de noms sur un monument commémoratif.

Loi contre l’exploitation dans la pornographie

Un projet de loi visant à empêcher l’exploitation des acteurs dans les productions pornographiques a été adopté. Cette loi permettra aux personnes qui apparaissent dans un contenu pornographique de résilier leur contrat à tout moment avant la sortie du film et jusqu’à un an après. Par ailleurs, un mois doit s’écouler entre la signature du contrat et le tournage et quatre mois entre le tournage et la diffusion de la vidéo. Cela permet de donner du temps de réflexion aux acteurs. En outre, si une personne souhaite résilier son contrat, les images devront être supprimées et aucune indemnisation ne pourra lui être demandée. En cas de non-respect de la loi, une peine de trois ans de prison pourra être encourue, ainsi qu’une amende de trois millions de yens (environ 21 270 euros) pour un particulier, ou de 100 millions de yens (environ 709 160 euros) pour une société.

Nouvelle agence gouvernementale pour les enfants

Une loi visant à créer une nouvelle agence gouvernementale a été promulguée. Cette organisation devrait se nommer l’Agence pour les enfants et les familles et devrait être mise en place en avril prochain. Elle sera chargée de superviser les politiques relatives aux enfants, entre autres, et aura pour but d’unifier les politiques de plusieurs ministères et d’autres entités gouvernementales afin de mieux faire face aux problèmes les concernant. Ainsi, elle sera responsable de tout ce qui concerne la baisse de la natalité, mais aussi de la pauvreté des enfants, des crimes sexuels ou encore de la maltraitance. Par ailleurs, le ministre responsable de l’agence pourra obliger les autres bureaux gouvernementaux à prendre des mesures correctives si leurs politiques sont jugées inefficaces.

Noms ajoutés au monument de la bataille d’Okinawa

Les noms de 55 victimes vont être ajoutés sur le monument de commémoration aux victimes de la bataille d’Okinawa de 1945. Ce monument, qui se trouve dans le parc commémoratif de la ville d’Itoman, dans le département d’Okinawa, compte actuellement les noms de 241 631 personnes. Chaque année, à l’approche du jour de commémoration, le 23 juin, des noms sont ajoutés. Ko Arakaki, responsable auprès du gouvernement départemental, s’est engagé à tout mettre en œuvre pour identifier le plus de victimes possibles.

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentAffaiblissement du Yen | Sanctions renforcées | Fonds d’intégration
Article suivantBateaux de tourisme | Profanations en série | Certificats de partenariat

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.