Quatre partis d’opposition ont convenu le 15 février de faire pression pour la démission de la Ministre de la Défense, Tomomi Inada pour avoir dissimulé des rapports de mission des Forces Terrestres Japonaises d’Autodéfense (JGSDF) au Soudan du Sud utilisant le terme « combat ».

, L’opposition réclame la démission de Tomomi Inada
La Ministre de La Défense Tomomi Inada signant le Livre d’Or du Pentagone en septembre 2016.

Les chefs des quatre partis d’opposition, le Parti Démocrate Japonais (PDJ), le Parti Communiste Japonais (PCJ), le Parti Libéral (PL) et le Parti Social Démocrate (PSD) ont fustigé la Ministre pour ce qu’ils ont décrit comme une culture profondément ancrée dans la protection de vérités gênantes. En effet, l’utilisation du terme « combat » dans les rapports des JGSDF, pendant les violents conflits de juillet dernier au Soudan du Sud, impliquant des chars et ayant fait de nombreuses victimes, violerait l’article 9 de la Constitution japonaise, qui stipule que le Japon renonce à la guerre.

Pierre-Etienne DE LAZZER ; Mélanie Alves – sources : The Mainichi.

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentSéminaire : Enjeux et perspectives du Japon contemporain.
Article suivantLes Français traversent plus au rouge que les Japonais
Rédactrice, community manager et chargée de Communication pour Japon infos.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.