Quotidiennement, notre équipe sélectionne et trie toute l'actualité du Japon afin de vous livrer l'essentiel de l'information japonaise. Nos revues de presse sont composées de quatre à cinq sujets, principalement axés sur la politique, l'économie, la société ou encore les faits divers, puis un dernier plus léger pour vous faire découvrir un autre regard de l'Archipel.

Cette revue de presse est offerte avec les abonnements à Japon infos et sera inaccessible prochainement pour les non-abonnés.

Dans la revue de presse du mercredi 11 avril, nous allons aborder un plan énergétique à l’horizon 2050, une nouvelle taxe de départ, une augmentation des contrefaçons de produits alimentaires et le retour de festivals traditionnels dans les zones sinistrées en 2011.

Baisser la dépendance au nucléaire d’ici 2050

Un rapport publié mardi par le gouvernement prévoit de développer la part d’énergies renouvelables, tout en diminuant la dépendance du pays au nucléaire. Parmi les pays développés, le Japon reste à la traîne sur les énergies vertes. D’autre part, le nucléaire revient plus cher depuis l’accident de Fukushima, qui force le pays à augmenter les mesures de sécurité et les contrôles. Le plan, qui définit la politique énergétique d’ici 2050, reste pourtant vague, ne fixant pas d’objectifs chiffrés.

Taxe sur les départs

Nouvelle taxe sur les touristes. Dans la perspective des Jeux Olympiques 2020, le parlement japonais taxera désormais les départs des visiteurs étrangers. Un prélèvement de 1 000 yens, soit environs 8 euros, collecté sur chaque passager à partir du 7 janvier 2019 lors de tout départ par air ou mer, à l’exception des enfants de moins de deux ans. Selon le gouvernement, les fonds ainsi collectés seront utilisés pour promouvoir le tourisme et rendre le séjour « plaisant et apaisant ».

Faux produits japonais

Les produits japonais ont la côte, même à leurs dépens. Sur internet, le nombre de produits vendus sous de faux labels d’origine contrôlée japonais ont quadruplé cette année. Le label de protection d’origine, nommé Geographical Indication (GI) semblable à nos AOP, est sensé protéger la valeur des spécialités locales japonaises. Mais les faux se sont répandus dans le commerce en ligne, particulièrement en Chine, mais aussi au Brésil ou aux États-Unis. Le bœuf de Kôbe ou les kakis séchés feraient partie des produits touchés par la contrefaçon, selon le gouvernement.

Renouveau de festivals à Fukushima

Retour progressif de la vie et de ses célébrations dans le département de Fukushima. Dans la ville côtière de Hirono, le Hamakudari Shinji s’est tenu pour la première fois en huit ans ce dimanche. Les hommes ont transporté un autel portatif à travers les rues et sur la plage au milieu des cris de la foule et du rythme des tambours taiko, dans un festival dédié aux récoltes et à la bonne fortune.